ESKANOUIL'
8Jan/1217

A bi(et tri)cyclettes !

   

Avec Babeth la bicyclette (alias Liu) et Patrick le tricyk' (alias Yong), on se casse vers le Vietnam !

Plus d'infos au prochain article !

8Jan/1214

Guangzhou et le nord de la region du Guangxi

Samedi 17 décembre, Guangzhou.

Après un rapide trajet avec le « TGV » chinois, dans lequel l’ambiance est très différente que dans les trains populaires précédents, nous débarquons dans la ville de Guangzhou, ou Canton pour les français. Nous avions repéré, sur internet, une guest-house aux prix abordables où nous nous dirigeons directement. Mais nous aurions eu du mal à la trouver sans l’aide d’un jeune chinois croisé dans la rue, car l’auberge est située au 7ème étage d’un immeuble résidentiel, sans aucune indication. Notre nouvel ami restera un moment dans l’appartement à discuter avec l’inconnue (pour nous, comme pour lui) qui nous accueille, comme deux vieux amis d’enfance…

30Déc/114

Hong Kong

Lundi 12 décembre au matin, nous arrivons en train à Shenzen, ville « frontière » entre la Chine et Hong Kong. Dans le train couchette, nous étions dans le compartiment de deux gentilles et jeunes mamans, qui faisaient pisser et déféquer le bébé dans la poubelle, et qui ont passé le trajet allongées sur les couchettes du bas alors que nous étions 8 dans le compartiment!

En contrepartie, nous avons également fait l’agréable rencontre de Mickael et de sa copine, qui nous a vus dessiner dans le train et qui est donc venu nous parler. Il se trouve qu’ils sont tous les deux animateurs, et qu’ils étaient en route pour Hong Kong pour un fameux festival audiovisuel mondial, mais qui vise surtout la 3D et les techniques par ordinateur.

30Déc/110

De la muraille de Chine a Hong-Kong

25 novembre 2011, Huang Hua Cha.

Ce matin là, nous décidons de ne pas repasser par Pékin, comme on nous le conseille, mais de continuer notre route de village en village pour rejoindre une plus grande ville au sud-ouest et pouvoir prendre le train. Malheureusement, il n’y a apparemment pas de bus qui va plus loin que le village « muraille de chine », tous retournent en arrière pour ramener les touristes à la capitale. Loin de se décourager, sacs aux dos, on se poste à l’arrêt de bus pour tenter la bonne vieille technique de l’autostop… sans grand succès : seulement deux ou trois voitures s’arrêtent pour marchander le trajet en taxi. Malgré notre rembourrage vestimentaire (héritage de la Mongolie) et notre thé chaud, le froid et la nuit commencent à nous menacer. Par fierté, nous décidons  tout de même de ne pas dormir dans le même village, nous marchons donc un peu et rencontrons un couple de vieux épiciers adorables qui nous aideront à trouver une chambre où dormir. Le maître des lieux vient nous chercher sur sa  moto-tri-cyclette (ce style d’engin à trois roues étant très répandu dans la région, voire dans tout le pays !), dans la petite benne arrière de laquelle nous nous installons pour rejoindre  « l’hôtel ».

9Déc/1112

Plus on est de fous, et moins il y a de riz !

你好中国 !

Dimanche 13 novembre, nous passons la frontière chinoise et arrivons dans la ville de Erenet, où nous passerons une nuit. On passe d’une petite ville mongole à une petite ville chinoise mais qui, comparée à la précédente, est immense, de routes en mauvais état à des routes parfaitement goudronnées, on voit des feux rouges, des motocyclettes électriques (entre le vélo, la trottinette et le scooter !) des vélos et des vélos pousses-pousses, et les gens dans la rue nous semblent déjà plus aimables et souriants … Nous mangerons notre premier repas chinois dans un petit restau pour 12 yuan pour deux, soit 1,50€.

Nous avons ensuite l’intention de prendre notre temps pour rejoindre Pékin, mais on comprend vite à la gare routière que sans carte traduite en anglais et sans guide de conversation, on n’ira pas bien loin !

Remplis sous: Chine Lire la suite