ESKANOUIL'
29Août/112

Serbie

Le mercredi 10 aout au matin, nous quittons Hadzici direction la Serbie et Guca. Dans un premier temps, nous voulons y aller en bus, au moins pour sortir de Sarajevo, mais on se rend vite compte qu’il n’est pas si facile de passer du côté serbe du pays en transport en commun, soit à l’est de Sarajevo en direction de la Serbie… On opte donc pour le stop, et c’est très rapidement qu’on arrive à sortir de la ville à pieds.

Après quelques voitures, dont une de soldats de l’OTAN slovaques accompagnés de leur traducteur, et après avoir croisé plusieurs autres auto-stoppeurs en direction de Guca, on arrive à la frontière Serbe que l’on passera à pieds, pour ensuite être pris en stop par un couple de Slovènes qui allaient également à Guca… Coup de chance, on ne pensait plus arriver au festival le soir même !

Arrivés là-bas, c’est le bordel, du bruit, de la musique, des gens de partout, et il fait déjà nuit. Très vite, un gars nous accoste pour nous proposer de camper dans son jardin avec d’autres, on se rendra compte plus tard que beaucoup d’habitants du village improvisent un bout de leur terrain en camping pour le festival. Par chance, nous étions chez quelqu’un qui a eu l’ingéniosité de faire un coin toilettes sèches sans copeaux de bois et un coin douche assez bien élaboré.

Nous nous retrouvons avec une huitaine de français, des tchèques, et autres nationalités. En fait, Guca, c’est beaucoup plus grand que ce que l’on s’imaginait. Pas le village, mais le festival. Beaucoup de monde, déjà, beaucoup de Français notamment. Et puis, les fanfares dans la rue on s’y attendait, mais on ne pensait pas qu’il y en aurait une tous les deux mètres ! Il y a aussi une grande scène pour les concerts, des stands de bouffe tous les trois mètres, et comme nous on dit les slovènes dans la voiture, ici, il ne vaut mieux pas être végétarien ! Les cochons tournent sur leur broche, il y a des barbecues géants sur lesquels on nous fait griller la viande de notre choix qu’on nous met ensuite dans un pain, et que chacun assaisonne à sa sauce avec des tomates, concombres, choux, oignons, épices en tout genre, sauces …

Et ouai, on aurait bien aimé voir ce que c’était il y a 51 ans, ou même simplement dix ans ! Aujourd’hui, c’est un gros truc. On a donc pu danser, faire la fête, rencontrer du joli monde et avoir des discussions en français courant !
Nous quittons Guca le lundi matin, voyant tous les camions, les tentes et les stands se plier, et la vie reprendre son cours normal dans ce petit village de Serbie.

En stop, on galère un peu pour quitter le village, évidemment cette fois on a de la concurrence ! On arrivera le soir à Mladenovac, au sud-est de Belgrade, où l’on se fera héberger par une famille plus que géniale, on devait juste planter la tente dans le jardin mais on a finalement diné avec eux, bu la rakija bien sûr ( !), discuté, dessiné, écouté de la musique, et dormi dans l’arrière boutique de la toute petite épicerie hexagonale des grands parents ! Le lendemain, ces derniers nous conduirons à Smederevo , puis nous continuerons de stopper un peu pour finalement se retrouver au bord du Danube, en direction de la Roumanie, dans un parc naturel. Là, nous marcherons un peu pour finalement tomber sur deux allemands en vélo avec qui nous décidons de bivouaquer.

Nous passerons la soirée avec eux et les « cow-boys serbes » d’à côté que nous sommes allés voir pour les prévenir de notre présence et qui nous ont finalement invité à boire le café, puis la rakija, puis à les regarder traire les vaches, puis à boire le lait frais, puis à dormir à côté de leur cabane, puis qui nous ont apporté un énorme petit déjeuner le lendemain matin !

Le lendemain, nous avions dans l’optique de passer la frontière de la Roumanie, mais en passant devant un lac l’envie de se baigner et de farniente nous prend : aller, on y passe la journée, en plus ça tombe bien, y’a un camping à côté ! Tant mieux pour Marjo, qui a choppé une petite crève à Guca et qui a bien envie de se reposer et de prendre une bonne douche chaude !

Commentaires (2) Trackbacks (0)
  1. Et bien ils sont gentils les serbes!!! Marjo j’espère que tu tiens le coup car si à chaque fois que vous vous faite inviter, on vous offre de la rakia, tu dois avoir le nez tout rouge!


Laisser un commentaire

Aucun trackbacks pour l'instant