ESKANOUIL'
20Sep/113

… C’est fini !

Nous avons quitté Viseu de Sus le 29 aout, dans l’optique de descendre un peu plus dans le sud de la Roumanie, sans trop savoir…

Nous avons franchi la frontière du Maramuresh, sur une route de montagne magnifique et sinueuse, dormi sous la tente dans des jardins, dans des champs plein de chevaux, au bord de ruisseaux ; nous avons aussi dormi dans des pensions et chez Elena ; nous avons fait nos premières expériences Couch Surfing, chez George, à Sibiu, puis chez Adrian à Bucarest ; nous avons montré nos carnets aux paysans, aux familles rencontrées ; nous avons fait de belles rencontres, en stop, en se faisait accueillir, ou simplement dans la rue ou sur les chemins ; nous avons encore parcouru de magnifiques paysages…

Tout ça en stop, car le stop en Roumanie, ça marche ! En fait, ils l’utilisent comme une sorte de covoiturage. Tu te mets sur le bord de la route, une voiture s’arrête, tu t’arrête sur son chemin et tu lui donne quelques lei en échange. Nous, nous n’avons pas payé si souvent que ça, car la plupart du temps les conducteurs refusaient. En tous cas, en moyenne nous n’avons vraiment pas attendu longtemps… Et n’avons jamais eu à prendre de transport en commun, à part pour rejoindre Bucarest (soucis de timing) !

Nous avons tous les jours été surpris par l’accueil des gens, leur convivialité, la simplicité des rapports, entre les jeunes et les moins jeunes, avec les enfants, …

Beaucoup de gens que nous rencontrons nous demandent ce que l’on pense des Roumains, et lorsqu’on leur dit que l’on est super bien accueillis, etc, etc, ils sont étonnés par notre réponse, et nous disent qu’on est vraiment tombé sur les bonnes personnes…

On a aussi remarqué que les roumains ont un souci avec leur image par rapport aux pays étrangers, on nous a donc souvent demandé comment les français percevaient ce peuple, et si nous confondions roumains et « tziganes ». On a souvent entendu l’histoire de Sarkozy et de l’expulsion des roms en France…

Nous avons aussi pu remarqué que la plupart des roumains ne portent pas vraiment les tziganes dans leur cœur, et nous ont souvent mis en garde quant à eux. Cependant, il nous semble qu’il y a une réelle différence entre les tziganes de la campagne et ceux de la ville, qui sont beaucoup plus marginalisés.

Les rares rencontres faites avec les tziganes de Roumanie furent pour nous très agréables…

Après plusieurs jours dans les montagnes entre le Maramuresh et le sud de Sibiu (limite de la Transylvanie), nous sommes arrivés à Sibiu mardi 6 donc, et y avons passé trois jours, en couch surfing. George nous a accueillis, et nous a fait découvrir tous les bars essentiels de la ville, notamment les bars où se déroulent des concerts de jazz. Ce qui nous a le plus plu, c'était les lucarnes bien spécifiques à Sibiu sur les toits en brique des maisons...

Trois jours en ville nous ont suffit et nous ont un peu tendu ! Et oui, nous ne sommes plus habitués aux grosses villes… !

Nous avons ensuite pris deux jours pour traverser le « transfagarasan », sur une route montant à plus de 2000mètres d’altitude, magnifique et vertigineuse, au sud-est de Sibiu, pour ensuite rejoindre Targoviste, où nous allions rejoindre Elena, jeune prof de français, qui a séjourné dix jours en 2006 rue Duphot, chez les parents Moreau.

Nous sommes donc arrivés dimanche 11 en début d’après-midi à Targoviste, qui se situe entre Sibiu et Bucarest. Nous avons été très chaleureusement accueillis par Elena, sa sœur Anca qui est également prof de français, et leur maman. Elena nous a fait rencontrer Hana, aussi prof de français. Elles nous ont fait découvrir Targoviste et sa tour de Chindia (qui signifie tour du crépuscule), bâtie sous le reigne de Vlad III l'Empaleur, soit Vlad Tepes, soit Dracula !
Nous avons aussi eu la chance d’être arrivés pendant la fête de la ville, donc animations, concerts, et feu d’artifice étaient au rendez-vous !

Nous avons pu assister à la rentrée dans le lycée d’Elena, et avons passé une heure avec une classe d’enfants de 9 ans durant laquelle nous leur avons expliqué notre voyage (avec l’aide de notre traductrice !), et leur avons proposé de dessiner l’endroit où ils aimeraient aller, ainsi que les objets et personnes qu’ils aimeraient avoir près d’eux.

Puis, nous avons passé une heure avec la plus jeune classe d’Elena, qui commence tout juste à apprendre le français et qui nous ont raconté tout ça, à l’oral !

Nous sommes ensuite partis le 15 au matin pour Bucarest, et y avons été accueillis par Adrian et sa copine Ioana , par le biais du Couch Surfing. Ils nous ont fait faire un tour de Bucarest by night, Iona nous a fait faire un tour dans la ville en journée pendant qu’Adrian était au travail, Seb leur a fait un poulet-curry …

La ville nous a paru immense, et très commercialisée, (de la publicité sur tous les immeubles, d’énormes magasins et centres commerciaux,…), mais en contraste nous avons vu de très beaux vieux bâtiments.

Une grande étape fut de faire un colis avec notre chère tente et d'autres babioles pour les renvoyer en France.... L'été est fini....et nos sacs sont un peu pus légers ! (le colis pesait 5kg!!)

Nous nous sommes aussi débarrassés de nos tapis de sol pourris, et Seb a laissé son bâton chéri sur le quai de la gare...

Samedi 17 au matin, nous nous sommes réveillés à l’aube, ou presque !, pour prendre notre train pour Moscou.

Nous aurons donc passé presque un mois en Roumanie, avec une grande envie de revenir et de continuer à parcourir ces paysages, à rencontrer ce peuple et à s’imprégner de cette culture !

Nous aurions également eu envie d’aller du côté de la Moldavie, de la mer Noire,… Ce sera pour une prochaine fois !

 Plus de détails sur la rentrée à Targoviste et les moments passés avec les enfants sont à découvrir dans "les ateliers" de la rubrique "le coin des enfants"

 * LES PHOTOS, C'EST PAR LA !!

Commentaires (3) Trackbacks (0)
  1. Bien !
    Belle Roumanie !
    J’ai aussi beaucoup aimé les toits de Sibiu !
    Ca me donne envie d’y retourner …
    Que de belles rencontres !
    Allez, je vais voir les ateliers !

  2. Salut les ptits lou! quelle joie de retrouver vos aventures 🙂 da gabarich! odin tva tri vodka!!! allé un peu de russe! j’espère que le voyage en train n’a pas été trop pénible (genre je pense aux chaussettes sales du voisin du dessus!!!!). Mille excuses de ne pas avoir donné pour de nouvelles, mais dès mon retour du Togo il a fallu que je me remette au boulot alors pô facile!
    je vous envoie des news plus abondantes bientôt!
    en attendant vous avez des bisous d’Antoine (UC), Samir et moi!
    Prenez soin de vous!

    • youuuuuuuuuuuuuu vivement les nouvelles du togo !!!!! sur qu on parle aussi bien russe que toi maintenant…
      petite anecdote > on a pas bu une seule goutte de vodka en russie…


Laisser un commentaire

Aucun trackbacks pour l'instant